mardi 18 juillet 2017

Habiba BIGDADE: "Je quitte la direction du PS de Nanterre"


J’ai pris la décision de démissionner de mon poste de secrétaire de section du PS Nanterre.
Cela fait presque deux ans jour pour jour que j’ai été élue à cette fonction, et j’en remercie les adhérents.
C’est avec plaisir que j’ai pris mes fonctions pour représenter le PS à Nanterre.
Nous avons, à travers plusieurs réunions publiques thématiques, fait rayonner notre parti, en faisant venir des personnalités nationales extérieures, des députés, des membres du bureau national.
Grâce aussi à une réunion publique avec notre partenaire d’EELV sur la question de la sécurité, ainsi que d’autres réunions concernant les événements internes.
Je pense notamment au referendum pour l’union de la gauche pour les régionales, ou encore les primaires citoyennes en début d’année.
J’ai œuvré à ce que nous organisions les élections avec le plus d’originalité et de convivialité possible, par exemple pour les régionales, avec la venue de Claude Bartolone au petit Nanterre sur les questions de solidarités, les présidentielles avec la venue de la caravane Hamon et dernièrement les législatives, où, étant moi-même candidate, j’ai voulu une campagne la plus ouverte, la plus accessible possible, avec la présence d’un ancien ministre Arnaud Montebourg dont j’ai été  la porte-parole au niveau national.
En m’engageant dans les élections départementales et législatives, j’ai, personnellement, porté haut les couleurs du parti socialiste. Je l’ai fait avec fierté, en sachant que les batailles seraient difficiles, mais il fallait que nous soyons quelques-uns à le représenter, c’est cela aussi, le courage politique.
Ma décision de démissionner est le fruit d’une mûre réflexion, engagée depuis plusieurs semaines. Je la prends aujourd’hui pour plusieurs raisons.
D’abord personnelles, car je souhaite me recentrer sur mon activité professionnelle et me réorienter. Pour cela il faut le temps nécessaire de recherche et de mise au point.
Ensuite, le cumul avec un mandat électif municipal, ne permet pas de prendre assez de recul afin d’inclure plus la section à la vie municipale. Aussi paradoxal que cela semble paraître, le fait d’être dedans nous interroge moins sur l’action de nos élus, et pour moi c’est primordial si nous voulons un parti socialiste fort et inclusif à Nanterre.
Enfin, en cette période de refondation du Parti Socialiste, où la direction collégiale n’est pas encore établie, il m’a semblé manifeste que c’était le moment, de laisser à mon tour le soin à la commission administrative de reprendre la main collégialement, jusqu’au prochain congrès.
Candidate aux élections législatives, j’ai sillonné Nanterre et Suresnes, les problématiques rencontrées par les habitants sont partagées par tous les français, cela constitue un acquis pour moi pour mieux appréhender les futures échéances.
Je serai d’autant plus attentive face  à cette nouvelle mandature présidentielle et législative qui commence, je l’observerai de manière objective en me recentrant non pas sur les aspirations de tel ou tel parti, mais sur des valeurs d’égalité de justice et de progrès social.
Nous avons vu où le manque de prise de position politique  nous a mené, sans dire clairement le soutien au gouvernement du quinquennat passé sans non plus prendre des positions claires sur des annonces importantes qui ont ébranlé l’idée socialiste (dialogue social au sujet de la loi travail, déchéance de la nationalité).
Mes presque quinze ans d’engagements politiques à Nanterre et ailleurs ne s’arrêtent pas, bien au contraire je compte les mettre à profit au service de tous, de façon non-partisane et pragmatique, avec ceux qui les partagent.
Je veux continuer à militer de manière plus sereine et apaisée, car nous savons combien les postes d’appareils sont la cible de ceux qui n’existent que par le rapport de force.
Je continue mon mandat d’adjointe au maire déléguée à la santé, déterminée à m’y investir plus encore, pour rendre Nanterre la plus attractive possible et travailler de manière constructive pour le maintien d’une offre de santé publique accessible à tous.
Les engagements portés lors des élections législatives où le droit et la  justice étaient  au cœur de mes priorités sont toujours valables, et là vous pourrez compter sur moi pour créer le rapport de force nécessaire pour les faire avancer.
Je continue à rester à la disposition des nanterriens et de tous les citoyens.

Amicalement
Habiba BIGDADE