mercredi 21 juin 2017

Les communistes auront un groupe indépendant de LFI à l'Assemblée

André Chassaigne (PCF), le 13 juin 2017 à Clermont-Ferrand (afp)

Les députés PCF auront, grâce à l'apport d'élus ultramarins, leur propre groupe à l'Assemblée nationale et ne rejoindront pas celui de La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, a annoncé mercredi André Chassaigne, président sortant des députés du Front de gauche.
"Nous avons effectivement 15 députés en mesure de créer, de prolonger le groupe de la Gauche démocrate et républicaine" de la précédente législature, avec 11 députés communistes, ainsi que 4 ultramarins qui ont été réélus, a déclaré le député PCF du Puy-de-Dôme lors d'une conférence de presse au Palais Bourbon.
M. Chassaigne a ajouté qu'"on a effectivement les moyens, l'effectif de continuer le groupe GDR". Mais les communistes "n'opposent pas ce groupe aux Insoumis", a souligné le député, dont l'inimitié avec le candidat à la présidentielle est notoire et qui a affronté une candidate LFI au premier tour.
Affichant "une volonté farouche" de travailler avec les Insoumis, il a plaidé que "deux groupes avec des espaces communs auront plus d'efficacité". Une rencontre avec les députés LFI est prévue jeudi pour "discuter des moyens de travailler ensemble", selon lui.
A la question de savoir si les députés communistes vont se joindre au groupe de La France insoumise, arrivé ostensiblement en groupe mardi à l'Assemblée, Jean-Luc Mélenchon avait répondu: "On va parler ensemble, on a plusieurs questions préalables à régler" et il y a eu des "malentendus".
Dès lundi, les leaders de La France insoumise s'étaient cependant empressés de rappeler qu'ils avaient obtenu suffisamment de sièges - 16 - pour constituer un groupe autonome, sans partenaires communistes, et appeler à un "groupe clair et cohérent".
Et le mouvement de Jean-Luc Mélenchon avait déjà renouvelé la même exigence de discipline de vote et de respect du programme qui avaient bloqué l'union des deux formations avant les législatives.