lundi 26 juin 2017

Dédoublement dans les quartiers défavorisés: 2.500 postes redéployés

Sur les 4.000 créations de postes prévues à la rentrée 2017, 2.500 seraient consacrées au dédoublement des CP dans les quartiers les plus défavorisés (afp)

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a affirmé que sur les 4.000 créations de postes prévues à la rentrée 2017, 2.500 seraient consacrées au dédoublement des CP dans les quartiers les plus défavorisés, dans un entretien à La Voix du Nord lundi.
La création de ces 4.000 postes avait été prévue par le précédent gouvernement, a-t-on précisé au ministère. "Sur 4.000 créations de postes, nous en consacrons 2.500 en dédoublement des CP en REP+" (réseaux d'éducation prioritaire renforcés), a indiqué M. Blanquer dans l'entretien. Il s'agit de la promesse d'Emmanuel Macron de limiter à 12 élèves maximum les élèves de CP dans les quartiers les plus défavorisés.
Il y aura aussi des redéploiements d'enseignants jusque-là affectés au dispositif "Plus de maîtres que de classes". Instauré sous le quinquennat Hollande et salué par beaucoup d'enseignants, ce dispositif consiste à affecter un ou des profs supplémentaires dans une école primaire pour permettre la co-intervention en classe, soit deux maîtres dans une même classe.
"Nous continuerons à mettre en oeuvre ce plan, avec moins de professeurs dédiés", a précisé le ministre.
Le ministère de l'Education avait déjà indiqué précédemment que les postes nécessaires pour la mise en place du dédoublement des CP en REP+ seraient pourvus notamment via le redéploiement d'enseignants affectés au "Plus de maîtres que de classes".
"Nous faisons coexister les deux dispositifs pour pouvoir les évaluer et avancer", a assuré M. Blanquer. "Jusqu'à présent les études nationales et internationales ont montré une efficacité des dispositifs de dédoublement", mais pas des dispositifs comparables à "Plus de maîtres que de classes", a-t-il toutefois expliqué.
Plusieurs écoles de Seine-Saint-Denis, du Var et du Rhône étaient en grève vendredi, ainsi qu'en Seine-et-Marne lundi, pour défendre ce dernier dispositif, "menacé par le nouveau ministère", selon le SNUIpp-FSU, premier syndicat des enseignants du primaire.
Le ministre est attendu lundi après-midi dans une école primaire de Tourcoing, où il lancera l'opération "Un livre pour les vacances" en Hauts-de-France en distribuant aux élèves de CM2 des exemplaires des "Fables" de la Fontaine.