vendredi 12 mai 2017

Macron, les jours d'après...


Vendredi 12 mai
- L'investiture de 428 candidats de la République en marche! pour les législatives, dont 52% venant de la société civile, représente un renouveau indiscutable pour la classe politique mais pas sans danger, estime vendredi la presse.
- Emmanuel Macron a pour l'instant ménagé des ténors de droite et de gauche en n'investissant jeudi aucun candidat pour les législatives dans quelque 150 circonscriptions, mais a fortement contrarié son allié François Bayrou qui espérait davantage de candidatures MoDem.
- Environ 250 agriculteurs, venus avec une cinquantaine de tracteurs, ont manifesté jeudi soir à l'appel de la FDSEA au Mans pour faire entendre leurs attentes au président élu, Emmanuel Macron, a constaté un photographe de l'AFP.
- La présidence de la République a maîtrisé ses dépenses et amélioré la gestion de ses comptes en 2016 mais doit encore "poursuivre ses efforts", selon le rapport annuel de la Cour des comptes publié jeudi à trois jours de la passation de pouvoir entre François Hollande et son successeur Emmanuel Macron.
- Christian Jacob, chef de file des députés Les Républicains, a dénoncé vendredi "une attitude de petits politicards" dans "cette affaires des investitures" de La République en Marche pour les législatives, où "est totalement empêtré", selon lui, Emmanuel Macron.
- Le porte-parole d'En Marche!, Benjamin Griveaux, a annoncé vendredi la réalisation d'un "audit au mois de juin" sur le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, qui aboutira ou non au "report" de l'expérimentation souhaitée par Emmanuel Macron.
- Le président François Hollande lèguera dimanche à son successeur Emmanuel Macron un marché de l'emploi convalescent qui, malgré une nette reprise depuis deux ans, n'a pas encore effacé les effets de la crise de 2008.
- En Marche! tentait vendredi de minimiser les tensions avec François Bayrou, furieux du nombre qu'il juge trop bas de candidats MoDem sur la liste des investitures pour les législatives dévoilée la veille par le mouvement d'Emmanuel Macron.
- François Hollande remettra les clefs de l'Elysée dimanche à Emmanuel Macron, 8e président de la Ve République, lors de la très solennelle et traditionnelle passation de pouvoir, une cérémonie que le président sortant souhaite "simple, claire et amicale".
- La chancelière Angela Merkel recevra lundi le futur président français Emmanuel Macron qui aura pris ses fonctions la veille, a annoncé le porte-parole de la dirigeante allemande, Steffen Seibert.
- François Fillon a rendu les costumes de luxe offerts par l'avocat Robert Bourgi, a-t-on appris vendredi de source proche de l'enquête, alors qu'un doute avait plané pendant la campagne présidentielle sur l'authenticité des pièces remises aux enquêteurs par l'ex-candidat.
- Alain Juppé et l'entourage d'Emmanuel Macron ont démenti formellement vendredi soir avoir conclu un accord sur la formation du gouvernement prévoyant notamment la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier ministre, évoqué par RTL.
- Le président du MoDem François Bayrou a annoncé vendredi soir avoir trouvé un projet d'accord "solide et équilibré" avec la République en marche ! sur les investitures aux législatives, mettant un terme à 24 heures de tension entre les deux alliés.