mercredi 10 mai 2017

Macron, les jours d'après...

Emmanuel Macron et François Hollande le 8 mai 2017 à Paris

Mercredi 10 mai
- François Hollande préside mercredi son ultime Conseil des ministres avec le gouvernement au grand complet, quatre jours avant de remettre dimanche les clés de l'Elysée à son successeur Emmanuel Macron.
- La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a reproché mercredi à Manuel Valls, qui s'est porté candidat de la majorité présidentielle aux législatives, de "polluer une semaine extrêmement importante" pour les institutions françaises.
- Bruno Le Roux, ex-ministre de l'Intérieur mis en cause pour l'emploi de ses filles comme collaboratrices parlementaires, ne sera pas candidat aux élections législatives en Seine-Saint-Denis, a annoncé à l'AFP Yannick Trigance, investi mardi dans sa circonscription par le Parti Socialiste.
- L'ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls ne remplit pas "à ce jour" les conditions d'une investiture pour les législatives, a affirmé mercredi Jean-Paul Delevoye, président de la commission d'investitures de la République en marche.
- Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France insoumise, a annoncé mercredi qu'il serait candidat aux élections législatives de juin, probablement à Marseille.
- "Emmanuel Macron n'a pas l'intention de brutaliser les Français" avec son projet de réforme du droit du travail par ordonnances, a déclaré mercredi sur RTL la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal.
- Marine Le Pen, défaite dimanche au second tour de la présidentielle, a dit mercredi "regretter profondément" le retrait de la vie politique de sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, mais "hélas comme maman le comprendre".
- Benoît Hamon a annoncé mercredi qu'il lancerait le 1er juillet un mouvement "large, transpartisan", afin de poursuivre le travail "commencé lors de la campagne présidentielle" et "reconstruire la gauche", mais sans pour autant quitter le Parti socialiste.
- Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, a déclaré mercredi "regretter profondément le refus des dirigeants nationaux de France insoumise" de trouver un accord en vue des élections législatives de juin.
- L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Elysée Patrick Buisson est arrivé au pôle financier mercredi pour une confrontation notamment avec Claude Guéant et Emmanuelle Mignon dans l'affaire des sondages de la présidence de la République entre 2007 et 2012, a constaté un journaliste de l'AFP.
- Les maires socialistes de Paris et de Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, l'ex-Garde des Sceaux Christiane Taubira, des intellectuels et artistes, ont lancé mercredi "Dès demain", un "mouvement d'innovation" ouvert à "tous les humanistes qui croient encore en l’action".
- Manuel Valls "ne facilite pas le boulot" de la commission des conflits, saisie de son cas début avril pour une éventuelle exclusion du PS après son soutien à Emmanuel Macron, a estimé mercredi le patron du parti Jean-Christophe Cambadélis sur Beur FM.
- François Hollande a jugé mercredi "plus que jamais nécessaire de faire la paix des mémoires", invitant son successeur Emmanuel Macron à "porter" à son tour ce message, lors de la dernière cérémonie de commémoration de l'esclavage qu'il a présidée, dans les jardins du Luxembourg.
- François Hollande a présidé mercredi son ultime Conseil des ministres avec le gouvernement au grand complet, insistant en particulier sur l'importance du dialogue social, quatre jours avant de remettre dimanche les clés de l'Elysée à son successeur Emmanuel Macron.
- Le Conseil constitutionnel a proclamé officiellement mercredi l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, avec 66,10% des voix contre 33,90% à sa concurrente Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle.

Pour recevoir ce bulletin d'information écrivez à :
NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr