vendredi 21 avril 2017

Attaque de policiers sur les Champs-Elysées : Fillon critiqué pour avoir évoqué à tort "d'autres violences ailleurs dans Paris"

Pierre-Henri Brandet : "Non, il n'y a pas d'autre événement en cours. Faisons très attention aux rumeurs qui peuvent circuler"

Dès son arrivée sur le plateau de l'émission politique "15 minutes pour convaincre" sur France 2, jeudi 20 avril, François Fillon a réagi à la fusillade des Champs-Elysées survenue un peu plus tôt. Résumant la situation, il a eu cette phrase remarquée : "On nous laisse entendre qu'il y a d'autres violences ailleurs dans Paris".
Quelques minutes plus tôt, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henri Brandet, avait assuré le contraire : "Non, il n'y a pas d'autre événement en cours. Faisons très attention aux rumeurs qui peuvent circuler", a-t-il lancé aux journalistes.
La phrase erronée de François Fillon a immédiatement été remarquée par des journalistes, qui l'ont vivement critiqué sur Twitter.

Le candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a exprimé son désaccord avec François Fillon.
"Dans l'attente d'informations plus sûres, il me paraît nécessaire de répondre d'abord à notre devoir de citoyen: pas de panique, ne pas interrompre le processus de notre démocratie, de manière à bien montrer que les violents n'auront pas le dernier mot contre les républicains", a-t-il déclaré.

Accès à l'Avenir en commun:
https://laec.fr/